CAIRN.INFO : Matières à réflexion

L’Europe a inventé, en sortant du Moyen Âge, le premier système international conçu au sens strict du terme. Après les systèmes impériaux et les formes les plus diverses de systèmes segmentaires, on voyait se constituer, pour la première fois, un assemblage d’États, territorialisés, souverains, aménageant une juxtaposition précaire et conflictuelle. Ainsi naquit le premier droit international public. Cet ordre nouveau avait sa force et sa raison, mais l’une et l’autre débouchèrent bien vite sur la banalisation de la guerre, dont le juriste Grotius notait avec pertinence qu’elle devenait, dans un contexte souverainiste, la seule façon de régler les différends entre États… À cause de cela, le coût de l’invention fut élevé, le paroxysme étant servi par les deux guerres mondiales qui ensanglantèrent le xxe siècle. C’est pour répondre à ce péril systémique que l’Europe s’est construite, tirant les leçons des 60 millions de morts causés par le dernier conflit continental : la conclusion fut plus sage que celle atteinte à Versailles en 1919, puisque l’invention européenne a bel et bien éteint la vieille rivalité franco-allemande ainsi que les désirs de revanche : les traités de Rome furent sans conteste un remède aux dangers compétitifs nés de « l’esprit de Westphalie ». Mais ils parlaient à un continent et non au monde : ils permettaient au premier de faire l’apprentissage salutaire de l’intégration dans une région où la compétition interétatique était reine, mais pouvaient-ils être une propédeutique à cette intégration plus vaste que commande une irréversible mondialisation à peine pressentie dans les années cinquante …

Français

L’Europe est confrontée au défi de la mondialisation de manière d’autant plus vive qu’elle est historiquement à l’origine d’un système international contraire dans sa nature et dans ses normes. Le processus de construction européenne apparaît comme un effort de protection contre les effets jugés périlleux de la mondialisation au lieu de s’imposer comme une adaptation à ce contexte nouveau. D’où la nature incertaine de la participation européenne à ce processus historiquement inédit et les tensions et blocages qui risquent d’en dériver.

  • construction européenne
  • mondialisation
  • intégration
Bertrand Badie
Bertrand Badie est politiste, spécialiste des relations internationales. Diplômé de Sciences Po Paris, de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) et de Paris I Panthéon-Sorbonne, il a obtenu son doctorat d’État en science politique à Sciences Po Paris en 1975 et son agrégation de science politique en 1982. Il est professeur émérite des universités à Sciences Po Paris. Dernier ouvrage paru : Les Puissances mondialisées. Repenser la sécurité internationale (Odile Jacob, 2021).
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Il vous reste à lire 80 % de cet article.
Acheter cet article 3,00€ 3 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à cette revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 27/10/2022
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour CNRS Éditions © CNRS Éditions. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...