CAIRN.INFO : Matières à réflexion

Le gigantisme de nombreuses installations industrielles est parfois attribué à la mégalomanie de ceux qui en commandent la construction. Sans totalement exclure que cette mégalomanie puisse jouer un rôle, il est plus raisonnable de voir dans la grande taille des équipements le jeu d’une loi géométrique simple, l’effet de surface/volume, qui permet de réaliser des économies d’échelle, donc des gains d’efficience. Après avoir présenté le principe et donné quelques exemples de cette loi, nous montrons comment elle a été utilisée pour gagner en efficacité dans les activités de stockage, de transport et pour la production d’énergie.
Tous les objets matériels possèdent une propriété intrinsèque liant leur volume et leur surface : quand leur taille augmente, le volume augmente plus vite que la surface. Par exemple, le volume d’un cube dont l’arête est A est égal à V = A3 alors que sa surface est S = 6A2. Donc tout accroissement de l’indice de taille A réduit le rapport surface/volume puisque celui-ci est S/V = 6/A. Cette propriété essentielle s’applique à tous les solides bien que suivant des formules plus compliquées que celle du cube. Ainsi, pour une sphère de rayon R, on a V = 4πR3/3, S = 4πR2 et donc S/V = 3/R. Galilée est le premier à avoir donné une formulation explicite de cette loi, sous une forme légèrement différente : « ... le ratio de deux volumes est plus grand que le ratio de leurs surfaces » (Discours concernant deux sciences nouvelles, 1638).
La loi géométrique surface/volume (aussi appelée règle des deux tiers ou règle du facteur .6) a de multiples applications dans notre vie quotidienne…

Français

En augmentant la taille des équipements de production, de stockage et de transport, les entreprises cherchent à tirer avantage d’un accroissement de volume (outputs) proportionnellement supérieur à l’accroissement de surface (inputs). Mais ces gains d’échelle sont limités par la résistance des matériaux, l’éloignement des points d’approvisionnement et de desserte, et les risques d’accident, de congestion et de perte de contrôle d’autant plus graves que l’équipement est important. L’article étudie les gains et les coûts induits par les effets surface/volume dans les grands secteurs industriels.
Classification JEL : L63, L9, O14, N7.

  • transport
  • économies d’échelle
  • stockage
  • thermodynamique
  • risque industriel
Claude Crampes
École d’économie de Toulouse, Université Toulouse Capitole.
Michel Moreaux
École d’économie de Toulouse, Université Toulouse Capitole.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Il vous reste à lire 96 % de cet article.
Acheter le numéro À partir de 20,00€ 168 pages, papier et/ou électronique add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 4,00€ 19 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autres options
S'abonner à cette revue link Via la page revue
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 13/06/2022
https://doi.org/10.4000/rei.11065
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour De Boeck Supérieur © De Boeck Supérieur. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...