CAIRN.INFO : Matières à réflexion

Nous sommes dans la salle n° 8 du Tribunal de grande instance de Dakar. La salle est la plus petite de la dizaine de celles où se déroulent quotidiennement des audiences. Elle est tout particulièrement dédiée aux activités du Tribunal du travail. Nous sommes mercredi matin, le jour de la semaine où les juges du Tribunal du travail hors classe de Dakar « vident leurs délibérés » ou, autrement dit, le jour où les juges rendent publiques leurs décisions sur les affaires dont ils ont été saisis en première instance.
Toutes les places assises sont prises, si bien que des personnes s’entassent dans les allées, adossées contre les murs. La douzaine de rangées de sièges destinées au public sont séparées en deux par une allée centrale, vide. À gauche, sur les sièges les plus confortables des deux premiers rangs, se trouvent les avocats vêtus de leur longue robe noire. À droite, sont assis les représentants syndicaux. Le reste de la salle est composé de jeunes assistants de cabinets d’avocats venus là pour prendre connaissance des jugements d’une affaire en l’absence de l’avocat en charge du dossier. Sur le bureau rectangulaire massif installé sur l’estrade, face au public, trône une pile de dossiers.
Soudain, un homme fait irruption. Il vient d’un couloir situé derrière une porte à moitié close tout au fond de l’estrade et que l’on devine à peine depuis le public. L’homme frappe trois coups secs sur le bureau et repart prestement. Les conversations s’arrêtent. Tout le monde se lève…

Français

Ce texte rend compte des formes d’appropriation et d’usages stratégiques du statut de salarié au Sénégal. Il mobilise des observations réalisées dans les méandres de l’Inspection du travail et du Tribunal de grande instance de Dakar où ont lieu les audiences liées aux conflits du travail. Il décrit comment le décalage entre la norme juridique issue du Code du travail et les pratiques quotidiennes est construit et mobilisé quotidiennement par les travailleurs et leurs représentants syndicaux lors de conflits avec des employeurs. Le salariat apparaît alors comme une construction symbolique faisant l’objet d’usages beaucoup plus désenchantés que ce que donnent à voir les récits les plus répandus faisant l’histoire politique du mouvement ouvrier dans le contexte industriel européen.

  • travail
  • droit
  • Sénégal
  • salariat
  • syndicalisme
Sidy Cissokho
Centre lillois d’étude et de recherches sociologiques et économiques (Clersé), Université de Lille, France
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Il vous reste à lire 97 % de cet article.
Acheter le numéro 33,00€ 428 pages, papier et/ou électronique add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 5,00€ 29 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 13/06/2022
https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.36095
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Éditions de l'EHESS © Éditions de l'EHESS. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...